Tout savoir sur le compostage


Dans notre société consumériste, réduire le gaspillage est une nécessité impérieuse. Cette nécessité s’explique par les coûts élevés engendrés par les déchets ainsi que les émissions polluantes des opérations de traitement ou de recyclage. Cette démarche est écologique et économiquement viable. Cela signifierait aussi une moindre sollicitation des engrais chimiques. Mais connaissez-vous vraiment le compostage ?

Qu’est-ce que le compost ?

Le compost est un mélange de couleur sombre, friable et sentant le terreau, principalement constitué de matières organiques en décomposition. Le compostage est une façon toute simple de recycler les éléments nutritifs afin de les rendre aux sols pour qu’ils les réutilisent. En faisant du compostage avec vos déchets de jardin et de nourriture, vous participez à l’allègement de la charge des déchets qui seraient normalement traités lourdement. On mélange souvent le compost au sol pour enrichir celui-ci et favoriser la croissance des plantes. Il peut également être utilisé comme paillis autour des plantes et des arbres.

Quelles sont les matières que vous pouvez composter ?

  • Les déchets de jardin, comme les feuilles mortes, l’herbe coupée, les petites branches de vos haies, les mauvaises herbes et les restes de plantes de jardin.
  • Les déchets de cuisine à l’exception de la viande, du poisson, des os et des aliments gras (comme le fromage, la vinaigrette et les restes d’huile de cuisson). Les coquilles d’œuf peuvent être ajoutées.
  • On peut ajouter les grosses branches de bois coupées, déchiquetées ou broyées en morceaux dans un système de compostage afin de créer des espaces d’air dans le tas. Les matières fibreuses peuvent être broyées en plus petits morceaux et servir de paillis et finiront par se décomposer.

Les atouts de composter

Les avantages du compost ne manquent pas, que ce soit d’un point de vue environnemental ou pour garantir le succès de votre projet. Bien utilisé, il permet d’économiser de l’argent par une réduction des frais liés aux travaux et de garantir la durabilité de votre projet. Les avantages du compost comprennent ceux énumérés ci-dessous.

– Le compost constitue une source équilibrée de nutriments pour les plantes.

Même si vous avez la chance d’avoir un excellent sol, celui-ci ne peut rester riche et productif sans renouveler les nutriments consommés à chaque saison de culture. Les engrais chimiques, même les plus organiques, ne fournissent pas toute la richesse en éléments nutritifs que l’on trouve dans le compost. Les éléments nutritionnels sont progressivement assimilés, au fur et à mesure des besoins de vos plantes, sur une période de plusieurs mois ou années. Les micro-organismes présents dans le compost permettront également à vos plantes d’absorber plus efficacement les nutriments provenant des engrais.

– Le compost stimule les organismes bénéfiques.

Le compost abonde en micro-organismes et en microfaune du sol qui contribue à convertir les nutriments du sol en une forme facilement absorbable par vos plantes. Les micro-organismes, les enzymes, les vitamines et les antibiotiques naturels présents dans le compost aident en réalité à empêcher de nombreux agents pathogènes du sol de nuire à vos plantes. Les vers de terre, les mille-pattes et d’autres micro-organismes pénètrent dans le sol, libérant des passages pour que l’air et l’eau accèdent aux racines de vos plantes.

– Le compost améliore la structure du sol.

La majorité des jardiniers ne disposent pas au départ de sols de qualité. Peu importe la nature de votre sol, qu’il soit dur et compacté, sablonneux, pierreux, lourd ou humide, ajouter du compost permettra d’améliorer sa texture, ses capacités de rétention d’eau et sa fertilité. Progressivement, votre sol deviendra duveteux et brun et sera idéal pour des plantes saines.

– Le compost constitue une véritable protection pour le jardin.

Même les jardiniers chevronnés ont parfois affaire à un sol qui laisse à désirer. L’ajout de compost atténue la gravité des problèmes de pH et de fertilité, de sorte que vous puissiez vous consacrer aux plaisirs du jardinage, et non pas à la science de la constitution chimique de votre sol. À la différence des engrais organiques ou chimiques, qui doivent être appliqués en temps voulu et dans la bonne quantité, les apports de compost sont possibles à tout moment et dans n’importe quelle quantité. Il est impossible d’en mettre trop. Les plantes consomment exactement ce qui leur est nécessaire, quand elles en ont besoin.

Un jardinier ne dispose-t-il jamais suffisamment de compost ? Pas vraiment. Le compost est idéal pour être répandu quand vous aménagez un nouveau jardin, que vous ensemencez une nouvelle pelouse ou que vous plantez un nouvel arbre. Il peut être saupoudré autour des plantes au cours de la saison de croissance ou être utilisé comme paillis dans vos jardins de plantes vivaces. Vous pouvez ajouter du compost à vos bacs à fleurs et à vos jardinières de terrasse. Vous pouvez également l’utiliser pour enrichir le terreau de vos plantes d’intérieur. Bien sûr, l’utilisation première est dans le potager.

Comment composter ?

Jusqu’à un tiers de vos déchets peut être converti en éléments nutritifs pour votre jardin. En pratiquant le compostage, vous agissez de la même manière que la nature l’a toujours fait : en laissant le cycle naturel suivre son cours. Le tas de compost est un buffet à volonté pour les oiseaux et les hérissons et, surtout, le bac à compost ne dégage pas de mauvaises odeurs.

Pour faire un bon compost, il faut un mélange à parts égales de matières riches en azote et en carbone. L’azote provient de matières vertes et épaisses, comme les tontes de gazon. Le carbone provient des matières brunes, comme les tiges de bois et les morceaux de carton. Effilochez le papier et laissez les boîtes à œufs ou les rouleaux de papier hygiénique intacts, ce qui favorise l’aération du compost.

– Première étape

Placez votre bac à compost à même le sol ; les vers et autres micro-organismes accéléreront le processus de compostage. Du grillage à poules placé à la base du bac gardera les rongeurs à distance. Introduisez un mélange égal de matières vertes et brunes.

– Deuxième étape

Accélérez le processus en retournant votre tas de temps en temps avec une fourche de jardin pour l’aérer, en mélangeant les ingrédients de l’extérieur à ceux de l’intérieur. Couvrez votre bac pour éviter la pluie.

– Dernière étape

Lorsque le mélange devient brun, friable et dégage une odeur légèrement sucrée, le processus est terminé. Cela prendra environ six mois si le tas a été retourné régulièrement, mais cela peut prendre beaucoup plus longtemps.

Comment choisir le matériel pour composter ?

Nécessaires à la création du fertilisant naturel, différents modèles de composteurs sont disponibles en fonction des attentes.

– Composteurs continus

Ces bacs sont faits pour traiter divers types de matériaux, des déchets de cuisine aux déchets de jardin. On les appelle « continus » en raison de la possibilité d’ajouter des matières en permanence. La production de compost se fait lentement. Généralement, le compost achevé se dépose au bas du bac et vous pouvez le récupérer à plusieurs reprises au cours de l’année. Étant donné qu’ils sont fermés par un couvercle, les rongeurs et autres bestioles sont tenus à l’écart.

– Composteurs par lots

L’action de culbutage fait de ces composteurs des machines efficaces qui accélèrent le compostage. Chaque lot commence avec un mélange équilibré d’ingrédients et cuit jusqu’à ce qu’il soit prêt, ce qui peut prendre de quatre à huit semaines. Le composteur discontinu est la méthode de compostage la plus rapide, mais il faut le retourner quotidiennement et vérifier qu’il est suffisamment humide. Pendant la cuisson d’un lot, vous stockez les matériaux pour le lot suivant. Le stock peut être un bac ouvert, un tas ou un composteur continu.

– Composteurs d’intérieur et bacs à vers

Il est possible de faire du compost à l’intérieur, bien que ce soit à plus petite échelle. Avec des composteurs et des bacs à vers spécialement conçus, vous pouvez transformer les déchets de cuisine en compost pour les plantes d’intérieur et le jardin.