Conseils pour l’entretien des orchidées


Les orchidées sont des espèces florales fascinantes dont l’existence est vieille de plusieurs millions d’années. À notre époque, elles sont aussi répandues et appréciées que jamais. Par exemple, il est possible aujourd’hui de se faire livrer en cadeau des orchidées pour une journée spéciale. Les fleurs d’orchidées sont utilisées pour diverses raisons, entre autres pour la décoration et la réalisation des bouquets de fleurs.

Les orchidées appartiennent à la famille des Orchidaceae, une des plus vastes familles de plantes, qui compte plusieurs dizaines de milliers d’espèces différentes. En dépit du vaste éventail de variétés existantes, la structure de la majorité des plantes est la même, et comprend notamment des pétales, une lèvre et des sépales. Sur cette fleur exotique, le sépale est très similaire au pétale et peut s’avérer difficile à discerner pour une personne novice. Le plus souvent, chaque fleur de cette espèce dispose de trois sépales et trois pétales. Les pétales inférieurs constituent ce que nous appelons une lèvre. Cette dernière forme une protubérance fantaisiste servant en quelque sorte de zone de réception pour les agents pollinisateurs. La plupart des espèces sont originaires des zones tropicales, mais on peut les trouver dans presque toutes les régions du monde. Elles poussent aussi sur des rochers, sur des arbres voire sous terre. Les diverses espèces peuvent être classées dans des centaines de genres différents. Que ce soit pour soi-même en achetant des orchidées ou pour faire plaisir à quelqu’un d’autre, il est important de bien connaître les divers types et espèces qui constituent la grande famille des fleurs. Pour se familiariser avec les Orchidaceae, le plus simple est de débuter par un examen des espèces les plus courantes.

Comment entretenir les orchidées ?

Vous trouverez ci-après quelques conseils pour créer un environnement idéal pour vos orchidées :

– Connaissance importante pour la création d’un environnement optimal pour vos fleurs exotiques

  • Optez pour des pots avec des trous pour le drainage. Il est primordial que vos pots en soient munis afin de permettre à l’eau de s’écouler. Vous ne souhaitez en aucun cas que votre belle orchidée meure à cause du pourrissement des racines !
  • Fertilisez une fois par mois vos orchidées lors de leur floraison. Servez-vous d’un engrais organique équilibré, mélangez-le jusqu’à obtenir la moitié de sa concentration et faites-en profiter vos orchidées une fois par mois. Évitez de les arroser durant les jours suivant leur fertilisation, sans quoi les composants nutritifs pourraient être évacués avec l’eau.
  • Coupez les tiges une fois que les fleurs sont fanées. La majorité des orchidées ne fleurissent pas plus d’une fois sur une même tige, à part les Phalaenopsis.
  • Gardez toujours une température entre 16 et 24 °C à l’intérieur de votre maison ou de votre bureau. En effet, la température raisonnable convient parfaitement aux espèces d’orchidées. Elles vont tout simplement mourir en cas de froid excessif. La bonne température peut varier selon la variété de vos plantes, mais en règle générale, une température de 16 degrés Celsius suffira amplement à assurer le bon développement de celles-ci.
  • Assurez-vous également que votre plante est bien aérée pour maintenir les racines dans un état optimal. Durant la belle saison, il est conseillé de laisser les fenêtres ouvertes pour profiter pleinement d’une petite aération. Attention tout de même les orchidées n’aiment pas les gros courant d’air.

– Quand et comment il convient d’arroser les orchidées ?

Un des aspects essentiels de la culture des orchidées en pot réside dans l’arrosage, qui peut compromettre la croissance et la survie de la plante en cas de maladresse. La plupart du temps, les plantes nécessitent une quantité abondante d’eau durant la saison chaude, mais le besoin d’eau a tendance à diminuer durant la période hivernale. En principe, il est conseillé de procéder à un arrosage toutes les deux semaines en hiver et tous les 5 à 7 jours en été. Mais pour comprendre quand il faut l’arroser, il est nécessaire de vérifier le poids du pot et de regarder les racines : si les racines ont une couleur verte et le pot est lourd, la plante ne nécessite plus d’eau, par contre si elles sont grises et que le pot est léger, il est nécessaire d’arroser la plante. Par ailleurs, les feuilles renseignent également sur les besoins en eau de la plante : une quantité excessive d’eau entraîne un jaunissement des feuilles, un manque d’eau provoque leur flétrissement.

Les genres les plus répandus des orchidées

– Phalaenopsis

Genre le plus répandu dans les commerces en France, le Phalaenopsis est facile à entretenir. Encore faut-il respecter les principes simples afin d’avoir régulièrement de belles fleurs.

– Anguloa

Le genre d’orchidée Anguloa est appelé le plus fréquemment orchidée tulipe en faisant référence à la similitude de la forme au niveau de ses fleurs. Les fleurs sont colorées et peuvent, selon l’espèce, présenter un fort parfum. Cette espèce, qui a actuellement 13 espèces connues, vient des pays de l’Amérique du Sud, notamment du Pérou et de la Colombie. Elle présente de grandes similitudes avec le Lycaste, un autre genre d’Orchidaceae.

– Cattleya

Baptisé du nom du botaniste William Cattley, ce genre d’orchidées est parmi les plus populaires. Les espèces de ce genre épiphyte se déclinent en différentes tailles et couleurs. Les fleurs sont en général volumineuses et brillantes. Elles possèdent trois pétales, où le troisième se développe en une lèvre stylisée. Les bords de la lèvre et des pétales sont habituellement ébouriffés. Ces plantes sont natives des régions d’Amérique du Sud, et plus particulièrement du Costa Rica et de l’Argentine.

– Dendrobium

Voici l’un des genres d’orchidées les plus variés et étendues. La plupart des espèces de ce genre sont épiphytes et vivent accrochées aux branches ou aux troncs d’arbres. Les spécimens de ce groupe à fleurs attrayantes sont soit à feuilles caduc, soit à feuillage persistant. Ses fleurs fleurissent généralement tout le long de la tige et ont une couleur pastel.

– Phaius

Le genre Phaius produit des fleurs hautes et hérissées. Leurs couleurs communes sont le jaune, le magenta et le blanc. Ces plantes indigènes proviennent de Madagascar, d’Australie, du Japon et de Chine. La plupart des espèces de ce genre sont terrestres.

Quelle est la méthode la plus simple pour rempoter une orchidée ?

Le rempotage des orchidées ne doit se faire que lorsque la plante devient trop grande par rapport à son pot ou quand l’orchidée est dans un sale état. Cela permet d’obtenir une floraison abondante. Autrement, elle continuera de produire des bulbes, mais ne fleurira pas autant.

Le moment idéal pour rempoter la plante est après la floraison.

Voilà comment on procède. Retirez la plante du pot en enlevant les résidus de compost. Débarrassez-vous des plus vieilles racines, sèches ou malades, éliminez les vieux bulbes et déposez la plante dans le pot (un peu plus grand que celui du précédent). Ensuite, ajoutez du terreau (préférablement constitué de mousse, d’écorce et de tourbe de sphaigne, mais vous pouvez aussi utiliser du terreau commercial prêt à l’emploi). Après avoir été rempoté, il convient de ne pas arroser les orchidées avant une dizaine de jours. Par la suite, l’arrosage devra demeurer modéré au cours du premier mois, le temps que les nouvelles racines se forment.